Les carnets d'une mère paumée …

(ou presque)

À propos

Et si on commençait par une petite présentation ! Chrissy au rapport !

Maman de 2 enfants, une Monstroplante et un Zébulon.

Ma paum’attitude a commencé pour la petite section de ma Monstroplante. Avec le papa nous la trouvions différente, un peu en décalage, on nous répondait papa et maman poules, laissez la grandir !

En moyenne section, maman a défoncé les obstacles, comprendre j’ai fait un gros sitting dans le cabinet de mon médecin jusqu’à ce qu’il m’accorde un bilan ORL !

Résultats : « Mais Madame, Monsieur ça serait peut être bien que votre Monstroplante voit un orthophoniste »

(Ah aaah, j’ai dit ah ahhh non non je n’ai pas la victoire facile, juste j’ai souvent raison)

De là, la Monstroplante qui avait juste besoin que papa et maman lui lâchent la grappe a dû avoir 2 séances d’orthophoniste et une séance de psychomotricité par semaine (‘reusement qu’elle avait rien dis donc) !

Pendant ce temps, le petit Zébulon avait pointé le bout de son nez depuis un an environ et menait une vie tranquillou chez une assistante maternelle.

Monstroplante et Zébulon grandissaient à leur rythme, tous les 2 avec leurs petites différences. La Monstroplante ne sachant toujours pas bien parler, ni sauter, ni courir, étant retrait des autres enfants, l’école étant compliquée, la sociabilisation aussi. Le Zébulon, c’était plus dur à gérer, plus épuisant. Les cris, les coups, l’énergie, jamais en rade ! Et comme la monstroplante, ne sachant pas parler, motricité difficile.

De batailles en batailles, de réflexions en réflexions ! Et oui il faut le savoir les parents d’enfants différents ne sont pas des bons parents, ils éduquent mal c’est bien connu et la mère ouh là la la mère je ne vous en parle même pas !

Entre mauvaise éducation, manque de cadre, ou le summum « mais madame votre fils va très bien, c’est vous qui devriez vous faire soigner », nous avons enfin réussi à voir un neuropédiatre qui nous a annoncé l’année dernière que mes enfants et moi-même souffrions d’une maladie génétique : la Neurofibromatose type 1.

Oui oui moi aussi, j’aurais attendu d’avoir 2 enfants pour apprendre que je souffrais de cette maladie (maladie dont je vous parlerai dans un autre billet)

Donc voilà, Chrissy, maman de 2 enfants qui n’avaient rien sauf des parents pas très doués se retrouvait maman de 2 enfants qui avaient une maladie génétique, qu’elle leur avait transmis sans le savoir.

Ces 2 enfants, qui n’avaient rien,ont désormais un suivi médical qui m’a obligé à arrêter de travailler, leurs séances cumulées s’élevant à 8/9 par semaine.

Chrissy, une maman paumée (ou presque)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *