Les carnets d'une mère paumée …

(ou presque)

Lettre à ma psy, le retour.

audreybordes

Salut,

Tu vas bien ? Quoi ? Oui, je sais, ça fait longtemps que je ne t’avais pas écrit ! Faut croire que je ne vais pas si mal que ça, non ? Faut voir le bon côté des choses !

Mais, là, aujourd’hui, si je t’écris, c’est que je suis en colère ! Oui, je suis même franchement furax !

Qu’est-ce qu’il m’arrive ? Il m’arrive, qu’une maman vient encore de se foutre en l’air, car elle ne supportait plus sa vie ! Oui, une maman a fait le choix extrême de s’ôter la vie pour ne plus avoir à subir ce qu’elle vivait ! Tu imagines ?

Et cette maman, je t’le donne dans le mille, elle avait des enfants différents ? Quoi, nous y voilà ? Tu trouves que je me répète ? En même temps, les enfants différents, c’est un peu ma vie à moi aussi !

Arrête de me couper, je te l’ai dit, je suis énervée ! Et puis, les psy, ce n’est pas censé écouter ?

Bon ! Donc, cette maman a préféré mourir en laissant sa famille que de continuer à vivre ce qu’elle subissait tous les jours ! Subissait ? Bah oui, subissait ! Cette maman, tu comprends, quelle mauvaise maman, elle voulait ce qu’il y avait de mieux pour ces enfants et donc, ne voulait pas céder à ce que voulaient lui imposer, tu sais, les PROFESSIONNELS. Non, mais quelle idée de vouloir le mieux pour ses enfants, je te jure …

Cette maman, elle a tellement été harcelée, malmenée qu’elle a préféré en finir d’une manière radicale ! C’est une honte, portons plainte contre ceux qui lui ont fait du harcèlement moral, non ? Et bien, non ! Bien au chaud, derrière leurs bureaux, ces gens-là ne risquent rien ! Ils ne faisaient que leur travail ! Waouh ! Et pour couronner le tout, cette maman est devenue, non pas une maman à bout et harcelée, mais une personne fragile …. Bordel de merde (si, c’est mon blog, je suis grossière si je veux) une personne fragile ! Et voilà, stop à la polémique ! Ce n’est pas de la faute des autres, c’est de sa faute à elle ! Quelle idée aussi d’être fragile ! Elle n’avait qu’à être forte ! Et là, tu vois, je suis vraiment en colère ! Car, oui, cette maman était sûrement fragile, mais elle n’est pas née fragile ! Elle n’est pas née suicidaire ! Non, elle l’est devenue et elle l’est devenue à cause de tes potes ! Comment peut-on résumer la souffrance d’une personne à « personne fragile » ? C’est abject, c’est insultant ! Elle n’a pas assez souffert durant sa vie de maman qu’il faille aussi la salir une fois morte ?

Au-delà du fait que les professionnels sont censés être là pour aider les enfants souffrant de handicap, accompagner leurs parents, ce qui m’exaspère le plus c’est que cette maman est réduite à un petit insecte fragile et lâche ! Franchement, pour se suicider et abandonner sa famille, faut être lâche ! Et bien non, cette maman était à bout, elle ne voyait ni chemin, ni bout du tunnel, elle ne voyait que l’obscurité, aucune main tendue pour la sortir de là, mais des mains tendues pour l’enfoncer encore plus profondément dans l’obscurité ! Tu vois là, je ne comprends plus ! Quand les gens veulent devenir psy, assistantes sociales ou autres, ce n’est pas par amour de leurs prochains ? Par envie d’aider les gens à s’en sortir ? C’est quoi leur motivation ? Personnellement, j’ai rencontré de très bonnes assistantes sociales, des personnes humaines avec un cœur et une envie certaine d’aider leur prochain, une vraie vocation quoi ! Mais pour les autres, ceux qui font indirectement la une des médias au travers le décès d’une mère ! C’était quoi leur but dans leur vie ? Comment en sont-ils arrivés là ? Au point de déshumaniser les gens qu’ils voulaient aider ? Là, j’avoue, je suis larguée !

Et puis, plus je réfléchis, moins je trouve de solution. En finir avec toutes ces institutions ? Que fait-on des bons, de ceux dont la vocation est encore entière et motivante ?

Tu es bien d’accord avec moi ? On ne peut pas continuer comme ça et laisser des mères, des pères mettre fin à leurs jours ou à ceux de leurs enfants, car ils étaient dos au mur. Alors on fait quoi ? Personnellement, j’ai eu envie de t’écrire, mais ça ne changera rien au problème … T’as des idées ? Tu vas y réfléchir ! Super, mais réfléchis vite hein parce qu’on est un paquet à être en colère quand même et des parents qui pourraient avoir l’envie d’en finir, j’ai un peur que cette maman ne soit pas la dernière ! Et moi ? Est-ce que je vais continuer à réfléchir à des solutions ? Bien sûr ! On est tous concerné par ce drame alors oui, je pense que moi, comme beaucoup d’autres, on va chercher et on finira bien par trouver ! Tu sais, je pense que pour l’instant, tes potes jouent sur le fait qu’on se sent seul au monde, mais le jour où va vraiment tous se réunir, ça va faire mal !  Utopie ? Peut-être, je n’en sais rien ! Si les gens n’étaient pas un peu utopiques, la vie ne serait pas très drôle ! Alors traite-moi d’utopique si tu veux, mais je pense sincèrement que les parents d’enfants différents vont un jour faire très mal aux institutions et leurs vieux principes !

Bon, je te laisse. Désolée, mais cette fois-ci, ça ne m’a même pas fait du bien de te parler, je suis toujours autant en colère !

Photo sous licence cc by Audrey Bordes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *