Les carnets d'une mère paumée …

(ou presque)

Lettre à une femme réfugiée

6829421448_b72e2e0073_z

Un grand merci à Nath Apolline d’avoir joint sa plume à la notre pour la journée internationale des droits des femmes !  Nath Apolline est l’auteure de « L’enfance en enfer » et d’un livre pour les enfants qui vient tout juste de sortir « Le chat le plus mignon de l’univers » . Elle avait également accepté de répondre à mes questions lors d’un interview pour la journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants. Merci à elle, encore une fois, de répondre présente !

 

Lettre à une femme réfugiée

Chère sœur de cœur que je ne connais pas encore

Mais dont je reconnaîtrai entre mille le sourire douloureux,

Ce voile dans tes prunelles

Qui signe mieux que toute autre preuve

La souffrance d’être exilée

La souffrance d’avoir dû tout quitter

Pour quémander le droit de se réfugier

 

Chère sœur de cœur que je ne connais pas encore

Je te demande pardon

Au nom de la France

Au nom de notre Nation

Tu sais, celle des Droits de l’Homme

Celle qui proclame, telle une litanie

Au sens profond souvent oublié

Que son drapeau rime avec Fraternité-Egalité et Solidarité

 

Chère sœur de cœur que je ne connais pas encore

Pardonne-leur, ils ne comprennent pas ce qu’ils disent

Surtout, ne perds pas espoir,

Il leur faudra un peu de temps

Mais leur bon cœur

Est là qui palpite, qui affleure

Prêt à reconnaître en toi leur chère sœur

Celle, qu’un jour, ils accueilleront de tout leur cœur.

 

Nath-Apolline

 

Photo sous licence cc by Nadine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *