Les carnets d'une mère paumée …

(ou presque)

Lettre à mon petit rockeur

16262554591_9fb8e30056_m

Mon petit rockeur chéri,

Il y a quelque temps, j’avais écrit une lettre à ta maman. Il paraît que je l’ai fait un peu pleurer, mais chut, elle n’aime pas ça (pis maintenant, elle s’est mise aux arts martiaux, je n’ai pas envie qu’elle me casse la tronche) !
Cette lettre est un de mes articles préférés, car j’y ai mis mon cœur. Car même, si toi et moi, on ne s’est jamais rencontré, je t’aime profondément.
Tu sais, dans cette lettre, je disais à ta maman de ne pas baisser les bras. Qu’il fallait qu’elle et ton papa se battent pour que tu continues à aller à l’école. Que tu y avais ta place !

Mais voilà, les mois ont passé et grâce à toi, j’ai encore appris. C’est fou ce que l’on peut apprendre en écoutant des enfants comme vous.
Oh oui, j’y croyais, ton avenir tenait à cette place dans cette école, ton bien-être aussi. N’est-on pas formaté comme ça depuis des années ? L’école, c’est l’avenir de nos enfants.
Oui, mais quand l’école n’accepte pas nos enfants ?
Oui, mais quand l’école n’accepte pas leurs différences ?
Oui, mais quand l’école est tellement rigide qu’elle ne comprend pas que c’est elle qui doit s’adapter aux enfants et non les enfants qui doivent s’adapter à elle ?
Alors oui, oui, j’entends déjà la horde qui gronde ! Non, je ne mets pas tous les instituteurs dans le même panier ! Non, je suis bien consciente que certains (beaucoup) sont dépassés par des classes trop chargées.
Mais quand même, ce constat d’enfants différents exclus, laissés pour compte, laisse sacrément perplexe.

J’imagine bien, mon petit rockeur, que tu te demandes, mais qu’est-ce qu’elle me raconte celle-là ! Tu t’en fous complètement !
Alors je vais juste te dire !

Tu as une merveilleuse maman ! Une maman si merveilleuse, qui alors même qu’elle se battait pour que tu aies ta place dans ton école, a fait le choix difficile de te garder chez vous, pour t’instruire elle-même ! Oui, elle voulait que tu ailles à l’école comme les autres, mais quand elle a vu que, toi, au vu des conditions qu’imposait l’école, tu ne t’y épanouissais plus, elle a fait le choix de penser à ton bonheur et ton bien-être. Elle a dépassé les dogmes de notre apprentissage qui nous dit que seule l’école peut instruire nos enfants !
Et je t’avoue que je suis fière d’elle. Elle s’en sort comme une chef ! Elle a un planning, des cours prêts à l’avance. Bon, je crois qu’elle a un peu merdé sur les repas, au début, mais zavez pas l’air affamés !

J’espère que tu es fier d’elle, comme nous le sommes, nous, ses amis !
Tu sais, je pensais, moi aussi, que l’école, c’est la vie, mais quand je vois tout ce que tu sais faire, quand je vois ta réussite, je sais alors que ta maman et ton papa ont fait le bon choix !

Alors, après, je pense que ce n’est pas donné à tout le monde d’instruire son enfant. Moi, je m’en sens incapable et je suis bien contente que mes enfants différents ne soient pas relayés au rang de parias, qu’ils aient trouvé cette année encore maîtresse et AVS compréhensives !

Tu sais mon petit rockeur, profites de la vie, instruis-toi, grandis, aime la vie ! Ça sera ta plus belle victoire !
Promis bientôt, je viendrais vous voir chez vous et j’espère que tu accepteras de me lire une belle histoire (et une fois que vous serez couchés, je boirais une corona avec maman, mais chut, ça, c’est une autre histoire).
Prends bien soin de ta maman, mon petit rockeur, elle le mérite et surtout penses à féliciter ton papa, car lui aussi à sa part de fierté dans cette belle réussite ! Même s’il ne fait pas du 24/24, vous avez de la chance de l’avoir !
Sois heureux mon petit rockeur, la vie est belle, j’en suis sûre !
Et comme tu l’as dit, il n’y a pas si longtemps, non, maman ne fait pas rien de ses journées, elle a bien un travail, elle s’occupe de vous !
Je t’embrasse fort.
A très bientôt.

Photo sous licence cc by JulienDft_Photo

10 Commentaires

  1. Mimi

    Moi aussi, tu m’as fait pleurer. Moi aussi, je connais la maman de ce petit rockeur (pas IRL hélas !) et moi aussi je suis admirative de ce qu’elle fait, de la patience qu’elle a, de l’ingéniosité dont elle fait preuve. Et je suis sûre que dans quelques années, quand elle regardera le grand garçon qu’il sera devenu, elle sera fière, fière de lui, fière du chemin accompli. En attendant, je vous aime toutes les deux.

    Répondre
    1. ChrissyochrisChrissyochris (Auteur de l'article)

      merci jolie mimi bouclettes ! J’aimerai tant te rencontrer !

      Répondre
  2. Elisabeth

    Quelle merveilleuse lettre ! et moi aussi j’admire la maman du petit rockeur et je suis fière de l’avoir pour amie (même si je ne la connais pas encore IRL).
    Bisous à toi qui sait si bien exprimer ce que nous ressentons toutes pour cette si belle famille.

    Répondre
    1. ChrissyochrisChrissyochris (Auteur de l'article)

      Merci à toi ! Et maintenant que tu as « du temps », tu vas pouvoir faire un tour de France pour nous rencontrer ^^

      Répondre
  3. chris

    Moi aussi je te connais mon p’tit rocker ainsi que ta maman, ton papa et ton petit frère qui prend également soin de toi ! Oui vous êtes une famille formidable, un très bel exemple pour nous tous ! Une famille que je ne peux qu’aimer ! Et toi aussi ma Chrissy tu est formidable et ne l’oublie jamais ! Ps : j’espère que je serais de la fête quand tu viendras

    Répondre
    1. ChrissyochrisChrissyochris (Auteur de l'article)

      Merci pour tes mots, ils me touchent beaucoup !
      Gros bisous

      Répondre
  4. loet

    Le plus difficile a été de désacraliser l’école et tout ce qu’elle représente pour moi. J’ai toujours bien vécu mes années école , donc quand j’esperais beaucoup de l’institution en elle même… le temps passant, j’ai été en premier déçue. Déçue car je m’imaginais l’école comme une source d’épanouissement pour mon rocker comme elle l’a été pour moi. Déçue ensuite pour plein de petite raison …. mais cette déception a permis justement de ne plus écrire Education Nationale, mais éducation nationale simplement …. et maintenant je vois tout ce qu’il ne colle pas, tout ce qui n’a pas collé pour mon rocker quand il y était mais aussi tout ce qui ne va pas pour les autres … et je ne parle pas d’handicap … il y a un tres gros probleme avec cette institution qui a vieilli sans jamais se remettre en question … elle me fait penser à une tatie Danielle , aigrie, acariatre n’acceptant aucune critique.
    Arrivera t elle à trouver un souffle nouveau avant de mourir ? je doute , mais si elle meurt ce seront des générations entieres qui seront sacrifiées …
    J’espere pour l’avenir de nos enfants, que ce ne sont que de mots d’une pessimiste que je ne suis pas …

    Et chrissy tu vas arrêter de me faire pleurer ?? en fait , non , continue ce genre de larmes me fait du bien !

    et merci les copines pour les commentaires qui me font chaud au coeur aussi !

    Répondre
    1. ChrissyochrisChrissyochris (Auteur de l'article)

      Ah ma Loet, ça veut dire que j’ai le droit à ma Corona ? ^^
      Je suis assez sceptique aussi sur l’EN, il y’a de très bons instituteurs/professeurs mais ils sont noyés par cette masse infâme qu’est l’EN et ce qu’elle leur impose. Ils sont broyés par son scepticisme et ses dogmes archaïques !

      Répondre
  5. Claudine

    Moi aussi je suis admirative de tout ce que tu fais pour instruire et éveiller Petit Rockeur, pour le rendre heureux, pour en faire un adulte épanoui. Et c’est ce qu’il sera : un adulte épanoui. Laissons Petit Rockeur grandir, à sa façon, avec tout ce qu’il a et que les autres n’ont pas.
    Chaque enfant est unique, chaque enfant est un miracle. Einstein a été considéré comme débile jusqu’à l’âge de 6 ans. On croit rêver, hein? Eh oui… Einstein ne rentrait pas dans le moule. Sans blague? Ben non, c’est normal vu qu’il était différent, qu’il était lui.
    Petit Rockeur aussi est lui et heureusement qu’il peut s’épanouir au sein de la famille que vous êtes.
    Quant à l’école, nombre de parents font le choix de l’instruction à la maison, et pas parce qu’ils ont des enfants « non scolarisables » mais parce qu’ils ont compris qu’un enfant, quel qu’il soit, n’est pas fait pour rentrer dans un moule. Ce sont les tartes qui rentrent dans les moules, pas les enfants. Je peux te dire que les miens n’ont jamais pris la forme du moule et c’est tant mieux.

    Répondre
    1. ChrissyochrisChrissyochris (Auteur de l'article)

      Et sachant quel était ton ancien métier, ton message n’en est d’autant plus beau ! Merci de nous comprendre !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *