Les carnets d'une mère paumée …

(ou presque)

Octobre rose

octobre-rose1

Aujourd’hui, octobre entre dans la danse. Octobre, période douce et automnale. Feuilles qui tombent des arbres en tournoyant dans des couleurs marron, jaune et dorée, oiseaux préparant leur départ vers des pays plus chauds. Saison douce et colorée, j’aime l’automne !

Mais le mois d’octobre se pare aussi de rose. Une couleur plutôt sympa me direz-vous ? Oui, mais avec cette couleur, sont associés les mots : seins, mammographie, chimio, maladie, cancer… Oh rassurez-vous, il y a aussi les mots : dépistage, rémission, guérison.

Mais le cancer du sein, qu’est-ce que c’est ?

C’est une tumeur maligne qui touche la glande mammaire. Elle peut malheureusement se développer. Des cellules cancéreuses se propagent alors, on dit alors que la tumeur métastase. 1 femme sur 8 sera touchée par un cancer du sein. Si, il est diagnostiqué rapidement, 1 femme sur 9 pourra en guérir.

Le dépistage :

80% des cancers du sein surviennent après 50 ans. 1% des hommes peuvent avoir un cancer du sein (on ne les oublie pas). La campagne de dépistage s’adresse particulièrement aux femmes de 50 à 74 ans et aux femmes dites « à risques ». Tous les 2 ans, vous serez invitée à passer une mammographie et un examen clinique chez un radiologue agréé.

Je sais que la mammographie est un examen controversé. Douleurs, irradiation. Libre à chaque femme de se faire une idée et choisir ! Personnellement, je sais que je prendrais ce « risque ».

Concernant ces examens, ils sont pris en charge à 100% par l’assurance maladie. Aucun frais à avancer.

Les traitements :

Il existe différents types de traitements en fonction du cancer et de sa gravité. Je vous invite donc à lire cette page très détaillée.

http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-sein/Traitements

Si vous êtes atteinte d’un cancer, je ne peux que vous souhaiter bon courage, vous envoyer plein de bonnes ondes et vous faire un gros câlin virtuel. Les câlins, ça ne fait pas de mal ! Je vous souhaite d’être aimée et entourée.

Si vous avez besoin d’en parler ou d’être soutenue, vous trouverez sur ce site, un moteur de recherche pour trouver des associations, là pour vous !

http://www.le-cancer.com/annuaire-des-adresses-utiles-pendant-un-cancer/annuaire-ressources/associations-de-soutien/

Luttons ensembles contre le cancer du sein. Mobilisons-nous ! Aidons les femmes atteintes de ce fléau !

Octobre rose, mois de l’espoir !

Sources :

http://www.frm.org/cancer-du-sein/chiffres.html

http://www.e-cancer.fr/

http://www.centre-maladies-sein-saint-louis.org/formations/presentations/presentations_hors_DU_pdf/depistage_effets_indes.pdf

3 Commentaires

  1. Claudine

    J’ai envie de partager avec vous une touche positive. J’ai atteint une autre dimension, traversé une porte qui m’a emmenée au-delà du bonheur « normal » que je connaissais jusqu’à la découverte il y a deux mois de mon cancer du sein.
    Lors des repas autour de notre grande table avec mes enfants et les pièces rapportées qu’ils nous ont ramenées, je vivais un grand bonheur, comme toute mère, mais si on m’avait dit « avant » que ce bonheur pouvait être plus grand, je ne l’aurais pas cru. Eh bien, si. Et qu’on ne se méprenne pas, ce n’est pas parce que je me dis « Quelle chance de pouvoir encore profiter de ces moments avant de mourir puisque j’ai un cancer ». Pas du tout. D’une part parce que je ne pense pas à la mort, le cancer m’ayant fait réaliser qu’on est tous, malades ou en bonne santé, locataires de notre vie et que le bail peut être résilié d’une seconde à l’autre avec ou sans préavis, et d’autre part parce que je goûte encore plus aux moments de bonheur, j’en sens tous les parfums bien plus qu’avant. Voir mes enfants rire devient un feu d’artifice, les prendre dans mes bras – ou plutôt être engloutie dans les leurs pour ce qui est de mes fils qui sont bien plus grands que moi – prend des couleurs d’arc-en-ciel. J’ai toujours aimé la vie et j’ai toujours eu tendance à la voir en couleurs mais aujourd’hui les couleurs sont plus brillantes encore. Aujourd’hui, je goûte encore plus à la vie, à ses joies, ses rires, repeints d’un coup de pinceau trempé dans de la peinture toute neuve.
    Voilà ce que j’avais envie de partager avec vous, cette touche positive qui, comme un asphodèle, petite fleur gracile des terrains secs et rocailleux, fait désormais partie du bouquet de ma vie.

    Répondre
  2. Cricri

    ADMIRABLE !!!

    Répondre
  3. ChrissyochrisChrissyochris (Auteur de l'article)

    Merci ma Claudine pour ce message ! Je t’ai déjà tout dit hein je crois ! Alors juste je te bizouille fort !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *