Les carnets d'une mère paumée …

(ou presque)

Déjà entendu ?

Raissa

En discutant avec plusieurs parents, je me suis rendue compte que certaines phrases pouvaient revenir inlassablement. Ces petites phrases qui ne sont faites que pour vous aider, oui quoi vous avez l’air tellement paumé que tout le monde y va de son petit conseil, sa petite remarque ! Mais également ces phrases sur des préjugés, sur des idées toutes faites. Vous allez voir, il y’a du lourd (de l’ignoble). Ces phrases ont été dites à des parents d’enfants DYS, TDAH, autistes, … Merci à eux d’avoir bien voulu partager toutes les conneries (horreurs) qu’on a pu leur sortir !

Vous êtes prêts c’est parti !

Catégorie : C’est de la faute des parents… (Allez soyez honnêtes c’est de votre faute !) :

  • Votre enfant manque de cadre
  • Il est trop écouté, faut serrer la vis, il mériterait juste un bon coup de pied au cul
  • Laisse-moi le une semaine et tu verras il deviendra un ange avec moi…
  • Laisse-le moi un week-end tu vas voir …
  • Quand a des enfants comme ça, on reste chez soi.
  • Une bonne claque ça lui ferait du bien…
  • Il est peut-être autiste mais il en joue
  • Je ne comprends pas pourquoi vous voulez absolument un diagnostic, les autres parents ils ne veulent pas voir que ça ne va pas, vous on vous dit que tout va bien et ça ne vous convient pas.
  • quand on a des enfants comme ça, on les surveille madame » la réponse de la maman de cette petite autiste qui avait fugué vaut le détour : « mais monsieur je la surveille nuit et jours depuis 10ans, j’ai enlevé les poignées aux fenêtres, je ferme la porte à double tour, etc. mais là j’ai juste eu envie d’aller aux WC, vous comprendrez qu’au bout de 10ans je ne pouvais plus me retenir »)
  • ah vous l’avez allaité? ah ben c’est ça, trop fusionnelle!
  • Quoi elle a dormi dans sa chambre seule dès ses 4 mois, ah ben c’est ça elle a ressenti un abandon!
  • votre fils n’a rien, rentrez chez vous on ne se revoit plus
  • votre fils n’a rien, vous vous imaginez des choses. Vous transférez votre angoisse sur lui c’est pour ça qu’il se comporte ainsi
  • Votre fils n’a rien de médical, je ne lui ferai pas d’autres examens, c’est juste une question d’éducation
  • Celui-là il faudra bien le cadrer dès le départ, si vous ne voulez pas nous l’amener dans 2 ans dans le même état que l’autre. (à une maman enceinte d’un deuxième enfant dont l’ainé est autiste)
  • Vous n’avez pas assez stimulé votre fils, il faut le cadrer il a besoin de se sentir en sécurité
  • C’est peut-être parce que vous ne regardiez pas votre fils dans les yeux quand vous lui donniez le biberon
  • Ah ben vous voyez que vous n’arrivez pas à la gérer, c’est traumatisant pour votre ainée de vivre dans un pareil climat familial, je vais le signaler à l’assistante sociale!
  • Ah ben voilà ce que ça donne avec tous les sodas que les gosses boivent
  • Et c’est de naissance ou il s’est passé quelque chose qui l’a traumatisé?
  • Votre fils n’a rien, c’est la naissance de sa petite sœur qui l’a détruit
  • Votre enfant n’a rien, mais vous, vous devriez vous faire suivre
  • Je suis pas ton père moi (à un enfant autiste qui s’était déboité l’épaule et qui faisait une crise)

Catégorie : Votre enfant pourrait faire des efforts (quoi bordel il ne peut pas faire comme tout le monde) :

  • Votre fille devrait plus se concentrer
  • Il est plutôt bon élève quand il VEUT bien se concentrer »
  • je n’avais jamais vu un enfant comme ça, il a vraiment été scolarisé en PS ? Vous pourrez m’apporter le livret ?
  • votre fils n’a rien, il a juste besoin d’amitié
  • Il est juste fainéant votre fils

Catégorie : légendes urbaines :

  • Ces enfants-là ont tous un don vous savez » (réponse de la maman : ouais ouais la mienne son don c’est de retourner une maison en 2 minutes chrono, vas-y ma crotte montres lui ton talent)
  • Je connais un autiste qui s’en est sorti, maintenant il est à l’université. (oui les autistes ça va à l’école)
  • Elle est autiste? ben pourtant elle ne bave pas et son faciès est comme nous, vous êtes sûr? « 
  • Mais ton enfant n’est pas autisme un enfant autiste ce n’est pas comme ça
  • Votre enfant n’est pas autiste puisqu’il me regarde et qu’il a conscience que je suis dans la pièce ».
  • il n’est pas autiste il parle !!
  • C’est quoi son don? »
  • Madame, les autistes NE PARLENT PAS! Et le vôtre peut parler…
  • Elle n’a pas mal puisqu’elle est autiste.(chez une pharmacienne, une petite autiste qui avait mal aux dents)
  • Votre enfant n’est pas autiste, puisqu’elle parle! (Dixit un médecin. Pédopsychiatre de CMPP)….pourquoi voulez. Vous lui coller une étiquette à votre enfant.
  • Elle n’est peut-être pas autiste, vous savez moi j’ai connu un enfant qui n’a parlé qu’à 12ans
  • non elle ne peut pas être autiste typique : elle a un doudou
  • Vous êtes sûre qu’il est autiste ? Non, parce que ça se voit pas sur son visage
  • Mais il est beau votre fils ? Vous êtes sûr qu’il est autiste ?

Catégorie : poids lourd :

  • oui il est speed, mais bon, c’est de la viande qui pousse!
  • son comportement est étrange….. Il ne serait pas homosexuel, car il est très renfermé
  • tu devrais les abandonner, pour vivre ta vie….
  • Ah bon elle est autiste? ben on ne dirait pas, elle est jolie
  • Tu aurais peut-être mieux fait de le perdre pour de bon (maman d’un enfant autiste qui a failli faire une fausse couche à 5 semaines)
  • Et vous l’avez gardé quand même ? (réponse de la maman : ben oui la SPA était pleine, pas le choix)
  • Contagieux l’autisme ?
  • Et bien sûr, vous ne l’avez pas su pendant votre grossesse parce que sinon, elle ne serait pas là !
  • Mais vous savez, le syndrome d’asperger c’est un sujet très controversé, ici on est convaincu que ça n’existe pas…
  • C’est lequel qui est gogol déjà? »
  • Il lui faudrait un choc pour qu’elle parle… Fait la sauter en parachute. Ma fille avait 4 ans….
  • Enfant inéxaminable (inscrit dans le carnet de santé par un médecin traitant)
  • Pourtant elle parait normale !
  • S’il ne marche pas c’est parce qu’il ne sait pas où aller
  • C’est quoi un autiste? c’est en rapport avec les oreilles?

Photo sous licence cc by Raïssa

10 Commentaires

  1. Mélanie

    ça me sidère l’ignorance des gens, on a eu le droit au cadre, c’était de notre faute qu’il était comme ça, de me faire soigner aussi et pour la petite inexaminable pfffff

    Répondre
    1. chrissyochris

      oui j’imagine bien que tu as dû en entendre aussi (et c’est pas fini comme dirait la pub)

      Répondre
  2. Zazietalou

    C’est quand même ahurissant de pouvoir sortir des trucs pareils!! passe encore pour le « petit peuple inculte »… mais des soignants?????

    Répondre
    1. chrissyochris

      C’est le soucis ma Zazietalou les 3/4 viennent de professionnels :/

      Répondre
  3. Johanna

    Et bien…..!! T’a des remarques qui laissent sans voix ! Comme si un autiste ne pouvait pas être joli(e)… Comme si les enfants « différents » le sont à cause d’un soucis d’éducation… Comme si un weekend chez une tierce personne pour tout résoudre… Et le coup du « gogol » ! Hallucinant !

    Répondre
    1. chrissyochris

      oui tu te demandes si certains réfléchissent avant de parler ! De la bêtise à l’état pur !

      Répondre
  4. claudine

    Je suis atterrée… Parmi toutes ces réflexions d’une stupidité sans nom, j’ai carrément reçu un choc à « Tu devrais les abandonner, pour vivre ta vie ».
    Dites-moi que c’est pas vrai…

    Répondre
    1. ChrissyochrisChrissyochris (Auteur de l'article)

      Oui c’est terrible de se dire que des parents ont entendu de telles choses ….

      Répondre
  5. Carine

    Du vécu chez une amie :
    Au CMP, le pédopsychiatre qui devait faire le diagnostic : « Madame, vous n’aimez pas votre enfant. » La maman « Mais comment pouvez-vous dire cela, vous ne nous connaissez pas ! » Le pédopsychiatre : « j’ai deux preuves que vous n’aime pas votre enfant : il est autiste et il est né pré-maturé. Déjà pendant votre grossesse, votre corps l’a rejeté inconsciemment. »
    Et à l’hôpital, aux urgences, alors que son fils est emmené après avoir été renversé par un vélo. Les parents expliquent à l’infirmière qui prend en charge leur enfant qu’il est autiste et non-verbal. L’infirmière dévisage alors les deux parents puis elle leur demande : « Vous êtes cousins ? »
    Et pour moi j’ai eu droit à pas mal déjà cités (notamment mais pourtant il est beau…), mais d’une enseignante à l’école maternelle qui m’a criée dessus devant les enfants et les parents : « Pourquoi vous vous obstinez à vouloir envoyer votre enfant à l’école, il est en souffrance ! »
    Et la directrice de l’école maternelle qui refusait de prendre mon fils à la cantine alors que je devais être hospitalisée en urgence et que son AVS et son enseignante se proposaient pour l’accompagner bénévolement : « J’ai demandé à la mairie un employé à temps complet puisque que votre enfant a une dérogation de la mairie pour venir y manger de façon exceptionnelle (j’ai du me déplacer quatre fois à la mairie pour avoir cette dérogation…). Ils ont refusé alors je ne peux pas accepter votre fils. » J’ai répondu : « Oui donc parce que mon fils est handicapé, il n’a pas le droit d’aller à la cantine. » La directrice : « Non pas du tout, c’est une question d’assurance. » Pourtant mon autre fils NT lui pouvait aller à la cantine sans que cela pose problème en revanche… pas de souci d’assurance là. J’ai du appeler la mairie et finalement la mairie a été plus compréhensive et a obligé la directrice à accepter mon fils autiste. »

    Répondre
    1. ChrissyochrisChrissyochris (Auteur de l'article)

      Merci pour vos récits Carine. C’est triste de se dire que c’est le même constat partout !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *